Quelle est la bonne pression à appliquer pour votre massage ?


Ce qui est bien pour vous dans un massage est ce qui vous fait du bien, selon vous et non ce que croit un massothérapeute !


 

 

Bonne pression d'un massage

 

Quelle est la pression idéale qui convient le mieux à votre massage ?

À quelle profondeur le massage des tissus commence à être douloureux ?

Est-ce que la massothérapeute doit suivre ces techniques comme référence à la douleur, car elle s'y connaît mieux que vous ?

Ce qui compte est de s'intéresser à l'être humain d'abord, à le comprendre et non aux techniques apprises afin d'avoir raison !

Mettre les techniques apprises en premier et ensuite les adaptées aux gens est une barrière dans les relations saines, dans les services thérapeutiques.

 

Vous savez parfaitement ce qui est bien ou mal pour vous !

Il n'y a aucune justification pour recevoir un massage extrêmement douloureux, même si cela produit un meilleur résultat que le traitement plus doux.

En vérité, le résultat est votre bien-être à chaque instant et non quelque chose, une idée future en oubliant le présent.

Possiblement, que certains massages forts dans les tissus profonds pourraient faire mieux l'affaire qu'un massage doux, mais il est impossible de savoir à l'avance, compte tenue de votre tolérance à la douleur.

La raison pour laquelle la question de la pression à appliquer existe est que certaines massothérapeutes croient savoir ce qui est bien pour vous.

Rien n'est plus éloigné de la vérité, de votre vérité !

Tout ce qui fait mal n'est pas thérapeutique, peu importe la procédure, la technique ou le professionnel.

Comment la massothérapeute peut savoir si une technique de massage intense est thérapeutique ou non pour vous ?

Vous êtes la seule personne qui le sait et ne tombez pas dans le piège des connaissances de la massothérapeute qui cherche à vous donner tort afin d'avoir raison. Quelle ignorance !

Personne au monde n'a besoin d'apprendre des connaissances afin de savoir si cela est bien ou mal pour elle !

Un enfant de 3 mois le sait, mais en vieillissant, on oublie souvent nos vérité par la peur des autres qui nous ont éduqué à leur faire confiance par le jugement et ainsi perdre notre confiance de leur répondre.

 

Un sondage important sur la pression d'un massage

Parce que la plupart des gens ont peur de dire leur vérité en face des personnes qui s'y connaissent dans un domaine quelconque, alors il est important d'avoir l'heure juste au sujet de ce que les clients aiment ou non concernant la pression appliquée d'un massage.

Une étude faite demandait aux clients sur un formulaire, pourquoi ils avaient quitté leur dernier massothérapeute et voici les résultats :

  • 55 % ont écrit que le massage était trop intense ;

  • 20 % ont écrit que le massage était trop doux ;

  • 20 % ont écrit que le massage était inefficace à leur situation ;

  • 5 % ont écrit autre chose.

Il semble évident, suite à ce sondage sur plusieurs années, que les clients étaient mécontents de la pression reçue pendant leur massage.

Ils n'aiment pas le massage trop douloureux ou trop doux.

Les gens ont aussi indiqué qu'ils n'aimaient pas que leurs préférences soient ignorées. Beaucoup de massothérapeutes n'avaient pas le désir de demander comment ils se sentaient par rapport à la pression.

Donc, il y a un point important au sujet de la pression et surtout, un problème encore plus important concernant l'indifférence des massothérapeutes à s'intéresser à leurs clients.

 

Tout le monde a une tolérance différente concernant la pression d'un massage

Il est fascinant de voir comment les personnes peuvent être différentes à cet égard. Une pression confortable pour une personne pourrait chez une autre, causer de graves douleurs et des inquiétudes psychologiques.

Ces différences peuvent aussi se produire entre les parties du corps. Les pressions qui ont bien fonctionné sur le dos peuvent se révéler désastreuses et intenses dans le bas des jambes.

De plus, pour la même personne, la tolérance de pression peut changer avec le temps. La pression qui était tolérable lundi passé peut être trop forte ce jeudi.

Tout cela met en évidence la nécessité de la thérapeute à être attentive au client à chaque instant et de ne jamais se fier aux expériences passées :

Il est donc important de mettre l'importance de s'intéresser aux clients au moyen de questions qui actualisent la prise de décision et d'action du moment.

En d'autres termes et en toute considération, une massothérapeute doit vous interroger de votre tolérance à la pression, de respecter vos préférences et faire attention à ne pas tomber dans les habitudes.

Beaucoup trop de thérapeutes font l'erreur de mettre la même pression pour chaque client dès le début, et ainsi travailler dans l'indifférence du client.

Que pouvez-vous faire dans un tel cas ?

Que pouvez-vous faire lorsque la thérapeute n'est pas attentive, n'est pas communicative, n'est pas respectueuse ni prudente ?

Que pouvez-vous faire si vous n'aimez pas la pression appliquée et l'attitude ?

 

Demandez la pression qui vous fait du bien

Nombreux sont les massothérapeutes qui ressemblent à des médecins et ainsi croire qu'ils savent mieux que vous, ce qui est bien pour vous !

Cette arrogance est ce qui fait peur aux gens, et ainsi croire qu'ils ont raison et vous, tort.

Si vous avez mal, cela est votre vérité, peu importe qui a raison.

Si vous ne la communiquez pas, alors votre thérapeute ne peut pas le savoir.

Si la massothérapeute ne pose pas de question à ce sujet durant le traitement, vous n'êtes pas obligé de suivre le même massothérapeute ou un nouveau qui ne s'intéresse pas à vous ou ignore votre tolérance à la douleur.

Si vous avez le malheur d'utiliser ce genre de massothérapeute, et que vous n'êtes pas un masochiste, alors faites un nouveau choix !

 


Si vous désirez des informations au sujet de la massothérapie, je me ferai un plaisir de répondre à vos questions !

Claudia Lasanté Lajeunesse